TALLER DE HADAS: LA MAGIE COMME PRINCIPE 

 

Que les poupées sont pas simplement quelque chose de la enfance, c’est bien connu. Récemment, de temps en temps, de plus en plus souvent on découvert l’immense auditoire d’adultes qui ont son loisir avec las poupées.

À tout cela a grandement contribué à l’essor des réseaux sociaux, que ont réussi à mettre des millions de personnes en contact avec des intérêts communs et ont amené l’individu à prendre conscience que ses propres passions ne sont jamais quelque chose d’étrange.

Car  si la fable personnelle nous amène à essayer de nous différencier, les besoins, les instincts et les penchants des êtres humains, pris ensemble, révèlent à quel point nous sommes loin de la singularité; La minorité la plus insignifiante dans tous les domaines rencontrera des millions de personnes qui la composent.

Les amateurs de poupées ne sont  pas l’exception à la règle, et et ce n’est pas grave  à quel point nous sommes proches des geeks de notre environnement immédiat, la vérité est qu’il suffit de suivre Facebook, Instagram ou Pinterest pour savoir que «on n’est pas seule dans la galaxie. »

Bravo pour cela et bravo pour les réseaux qui nous ont mis en contact et nous ont fait découvrir des merveilles que nous n’aurions jamais connues sinon.

L’une des phénomènes  que l’Internet nous a révélé  est celui de la “personnalisation” des poupées. Ce terme, que c’est une adaptation populaire du verbe anglais customizer, fait référence à la personnalisation de tout type d’objet,  modifié manuellement modifié depuis l’origine.

On l’a déjà vu aveun concept qui a été introduit avec force au cours de la dernière décennie et qui provient également de différents types de poupées.

 

PERSONNALISER: EN QUOI CONSISTE-T-IL?

La personnalisation d’une poupée peut être constitué de changer ses habits, ou bien de la coiffure à la transformation complète de son apparence en modifiant les yeux, le maquillage, la couleur des cheveux et même le corps.

À part des Reborns, les Blythe et les Barbies sont aussi un autre genre de poupée  susceptible d’être personnalisable. Il y a un de nombreux artisans imprimant leur style personnel, et créant de véritables merveilles.

Cependant, certaines poupées étaient considérées comme «intouchables», mais certains artistes ont osé les modifier. Dans ce cas là, Taller de Hadas vient d’être pionnière.

Consacré en principe à la conception et à la confection de vêtements, coiffes et accessoires pour le monde de la poupée, Taller de Hadas se lance ensuite dans l’aventure de transformer des poupées mythiques comme «Las Amigas» de Paola Reina ou Nancy de Famosa.

Ceci  es quelque chose qui soulève des critiques de la part des plus puristes, notamment vis-à-vis de Nancy, ce coin magique «avec l’odeur du Jour des rois magues» -c’est leur slogan – a créé une école et compte aujourd’hui de nombreux autres adeptes. de son style, qui suit son sillage créatif, adaptant à sa vision personnelle chaque nouvelle création issue de Fairy Workshop. ¿?

On va parler maintenant du cas avec son responsable.

Le plagiat, ne vous dérange pas?

Pas du tout. -elle rit- Oscar Wilde a dit que l’imitation est la forme d’admiration la plus sincère. Bien entendu, l’auteur ne voulait pas dire que l’imitateur soit sincère, mais que, malgré ses critiques, il trahissait franchement le fait qu’il avait copié ce qu’il voyait.

Mais c’est une contradiction, non? Si vous n’aimez pas quelque chose, vous ne le copiez pas.

-Bien, j’ai récemment lu quelque chose de très drôle sur Internet, qui, je pense, sert à illustrer le cas. Il a dit «S’ils vous copient, c’est que vous avez réussi quelque chose. S’ils vous critiquent aussi, ils ne savent même pas comment vous copier. » Je pensais que c’est  génial.

Pourquoi pensez-vous qu’en principe il a tellement choqué la personnalisation de Nancy?

-C’est peut-être parce que Nancy est «la poupée» par excellence. Il a brisé les stratagèmes lors de sa sortie, et c’était la star de l’enfance de plus d’une génération. Nancy est une icône et le fait de toucher les icônes est toujours controversé.

Mais de nos jours c’est quelque chose que beaucoup de gens font…

-Bien sûr, c’est évident. Si tu aimes une poupée, tu penses à ce que tu ferais si tu la transformais en rousse tachée de rousseur, ou si tu la transformais en fée… Si tu aimes Nancy et que tu te consacres également à l’artisanat, il est inévitable d’entrer dans ce marais. Et nous étions en tête malgré les critiques. Mais bien sûr, une fois que vous avez donné le signal de départ, il est normal que davantage de personnes vous suivent. Cela ne nous dérange pas. En fait, on aime ça. C’est un signe qu’il aime ce que nous faisons.

Vous personnalisez d’autres poupées que Nancy

-Oui, en particulier Las Amigas de Paola Reina, et aussi Celia de Así ou Lesly de Famosa. Une autre «Famosita» avec laquelle nous avons osé a été Séléné. Dans ce cas là a été plus difficile, parce que  c’est une poupée dont la fabrication a finalisé depuis  les années 80 et cèst compliqué de la mettre en bon état. Mais nous en avons  personnalisé une douzaine.

Votre collection de robes est hors du commun. Y a-t-il une ligne de travail pour la conception?

-Ne regarde personne, absolument rien de personne. Si on regarde ce que font les autres, vous vous contaminez avec leur style, et ce n’est jamais bon. Nous ne consultons même pas les magazines de mode ou les patrons. Nous allons chez le fournisseur de tissu, il devienne  fou en sortant du tissu, et le tissu nous dit ce que nous devons faire.

Ne faites pas de répliques non plus.

-Non, rien de répliques. Nous pensons que c’est bien que les autres le fassent, et tout a son public, sans doute, mais nous sommes des designers, pas des tailleurs. Nous n’acceptons ni les commandes personnalisées, ni les répliquons, car ce n’est pas ce sur quoi la société se concentre. Nous avons notre propre catalogue, qui est essentiellement basé sur la fantaisie, ainsi que des robes exotiques. La ligne de travail de Taller de Hadas est diamétralement opposée au concept de la robe du dimanche, avec des tissus à carreaux ou des fleurs, bien que cela plaise à d’autres personnes ou entreprises. On fait ce qu’on fait pour le public qui aime ça, puis il y a un public  d’autres types de créations. C’est  vrai que, à maintes reprises, on nous a demandé de faire des répliques des robes anciennes de Nancy, des robes de communion ou de la mariée, mais nous avons toujours refusé. Notre metier est  créer. Et nous pensons que les gens le comprennent. Vous n’entrez pas dans un restaurant italien pour commander des plats mexicains. Et les deux sont délicieux, mais ce sont des concepts différents. Pour nous, il ne s’agit pas d’habiller des poupées nues ou de les «habiller avec  quelque truc». Il s’agit de les transformer en une œuvre d’art. Et les poupées comme Nancy ou Paola Reina le méritent.

On part et nous quittons les ateliers des fées en pleine activité, parmi des tissus irisés, des perles colorées, des rubans en organza et des cristaux de Swarovski. Vraiment, ils n’auraient pas pu mieux choisir  le nom de leur entreprise; la magie est avec eux.

 

Zenda B. Austen

** TIRAGE **

 

Voulez-vous gagner une poupée Taller de Hadas?

 

Il vous suffit de répondre à ces trois questions et de partager publiquement cet article sur votre mur Facebook.

 

1.- Dans vos propres mots, quelle est la personnalisation des poupées?

 

2.- Nommez trois poupées personnalisées dans Taller de Hadas.

 

3.- Quelle est la ligne de travail de Taller de Hadas?

 

* Les auteurs de commentaires copier-coller par d’autres utilisateurs ne seront pas prix en compte.

 

Ceux qui ne partagent pas publiquement cet article sur leur mur Facebook non plus.

 

La participation à ce tirage au sort implique l’acceptation de ses bases. Bonne chance! 😉

Si te ha gustado, por favor, comparte con tus amigos:

6 Responses to TALLER DE HADAS: LA MAGIE COMME PRINCIPE 

  1. 1 dice:

    J’aimerait participer à ce petit jeu
    1 Elles sont unique et original, changer la couleur des yeux et des coiffures ainsi que le teint les rendent magnifique.
    2 Paola Reina, Celia et Nancy
    3 Aucune réplique et pas de copie

  2. Martine dice:

    Bonjour, Excellente idée ce concours et je croise les doigts.
    1/ La personnalité c’est rendre la ou sa poupée unique que ce soit par ses vêtements, sa coiffure, son visage et même son corps et qu’elle soit telle notre imagination.
    2/ Paola reina, Celia de Así et Nancy.
    3/ Créer en suivant son inspiration en fonction des matières premières

  3. Rosa María Espino dice:

    Buenas tardes,
    1- en la que el autor da sello a su creación a partir de un concepto de base. Modificando, transformando, creando desde su propio estilo a partir de las tendencias del momento. Sin
    alterar la base en este caso de las muñecas .
    2- las muñecas nancy clásica, Lesly y Paola Reina
    3- no se rige por las tendencias clásicas que estamos acostumbrados en ver en los catálogos de Nancy o Paola Reina, más bien es una inspiración cuando ven las telas. Las telas vaporosas con colores, los detalles para darles vida, y la luz de sus composiciones. UN ARCOÍRIS CON ALAS. Así son un gran porcentaje de sus creaciones. No todas. …

  4. francine chouinard dice:

    Bonjour et merci encore pour se beau concours.
    1-Les rendre unique par leurs vêtements,la chevelure et la coiffure, le maquillage et leurs yeux et même la couleur de leurs peau et aussi elles sente tellement bonne.

    2-Les Amigas de Poala Reina, Celia de Asi, Lesly de Famosa

    3- Ils ne font aucune réplique

  5. 1 dice:

    1 des poupées uniques feeriques originales grace à la magie de la la personnalisation vetments maquillage cheveux
    2 las amigas paola reina celia de asi lesly famosas nancy
    3 pas d’influence, de la création pure

  6. carine dice:

    Bonjour merci pour ce concours , j aimerais participer . Merci

    1. Pour quelle soit original, La rendre casi unique . En changeant la couleur des yeux, la couleur et la forme des cheveux, lui creer sa garde robe

    2. Les nancy, paola reina, celia

    3. Creer sans copier

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *